4) La balistique

La Balistique :

 

La balistique est la science qui étudie le mouvement des projectiles depuis la pression sur la gâchette jusqu'à ce que le projectile touche la cible. Ce mouvement est divisé en trois parties distinctes :

                                                        

 

 

La balistique interne :

La balistique interne (appelée aussi balistique intérieure) étudie ce qui se déroule à l’intérieur de l’arme à feu, depuis la pression de la gâchette jusqu’à la sortie du projectile du canon. Lorsqu’une pression est produite sur la gâchette, le percuteur frappe la douille sur le culot, ce qui fait éclater l’amorce qui créée une flamme intense dans la douille qui allume la charge de poudre. La combustion de la poudre entraîne une forte émission de gaz qui augmente fortement la pression qui est elle même la cause de la mise en mouvement du projectile. Plus le projectile avance à l’intérieur du canon, plus le volume libre augmente et plus la pression diminue.

 La balistique interne est utilisée de deux façons par la police scientifique :

Pour qu’une balle parte en ligne droite et atteigne la cible visée, elle doit absolument tourner sur elle-même. Ce mouvement est provoqué par des rayures en forme de spirale sculptées à l’intérieur du canon. Le diamètre de la balle étant un peu plus gros que celui du canon, la balle va y pénétrer en force et se mettre à tourner sur elle-même en suivant les rayures dont le relief va s’incruster sur la balle. Chaque rayure à l’intérieur de chaque canon étant unique, les experts vont pouvoir identifier l’arme qui a tiré cette balle.

Quand le percuteur frappe l’amorce, la poudre s’enflamme, les gaz se détendent et la balle est éjectée. Elle part dans un sens et l’étui, lui, part dans l’autre : il est expulsé sur le côté. A chaque détonation, le percuteur de l’arme laisse sur le culot de l’étui des micros stries qui lui sont propres et qui permettent d’individualiser une arme.

 

- La balistique externe :

La balistique externe étudie la trajectoire et le comportement de tout corps jeté dans l’espace jusqu’à son point d’impact. Elle comprend la mesure de la vitesse du projectile à la sortie du canon et à des distances déterminées, ainsi que l’étude de la trajectoire du projectile. Grâce à elle, on peut déterminer la position du tireur, des douilles et des balles si ces dernières ont traversé le cadavre grâce à une analyse des points d’entrée et de sortie sur le corps.

La balistique terminale :                                                                                                                                                                                                          La balistique terminale n’est que peu utilisée dans la police scientifique car c’est une science encore aujourd’hui assez incomprise. Elle étudie le point d’impact créé par une balle sur une  cible.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×