Introduction

         Voici notre compte rendu de TPE, le thème que nous avons sélectionné est « avancées scientifiques et réalisations techniques ». Après avoir eu différentes idées, nous nous sommes finalement arrêtés sur le cas de la police scientifique, un sujet d'actualité selon nous. De plus, étant dans une 1ere Scientifique, il nous a paru profitable de découvrir un métier que nous pourrions envisager plus tard. Nous nous sommes posés énormément de questions à ce sujet, la principale étant: Les séries reflètent-elles la réalité? Au fil de nos recherches nous nous sommes rapidement rendus compte que même si il y avait une part de vérité dans les séries, il y avait également de la fiction . Ce à quoi nous nous attendions évidemment. Nous nous sommes alors demandés comment travaillait réellement la police scientifique et la problématique suivante s'est imposée à nous : quelles sont les techniques qu'emploie la police scientifique pour résoudre une enquête criminelle ?

 Depuis un siècle, l’histoire de la criminalistique a montré l’introduction progressive de la science dans les méthodes d’investigation. Nous avons pu assister à l’alliance du policier et de la blouse blanche. Les figures historiques à l'origine de ce rapprochement sont Alphonse Bertillon*, (1853-1914) criminologue inventeur de l'anthropométrie judiciaire* ou encore Edmond Locard* (1877-1966), médecin légiste fondateur du premier laboratoire français de police technique. C'est ainsi que l’intuition de l’enquêteur à la recherche de la vérité fit peu à peu place à des méthodes scientifiques de plus en plus développées et sophistiquées. En France, il existe trois structures différentes chargées des missions de police scientifique. Il y a l'institut national de la police scientifique (INPS) où travaillent 65O personnes, l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) où travaillent 250 personnes et la sous direction de la police technique et scientifique (SDPTS) avec 500 personnes sous ses ordres. Ces trois structures travaillent en partenariat avec d'autres établissements comme l'Europeannetwork of forensic* science institutes . La police scientifique a un champ d'action très large et travaille dans différents domaines comme la chimie, la physique, la biologie, la balistique, la toxicologie et l’entomologie* où l’informatique et le matériel technique toujours plus performants jouent un rôle prépondérant. La police scientifique utilise donc de nombreuses connaissances scientifiques et méthodes de recherche afin de permettre d'appréhender des suspects d'affaires criminelles.

Le sujet étant très vaste, nous nous sommes limités a quatre parties que nous développerons dans notre dossier:

-les empreintes génétiques et l'ADN,

- le sang,

- les empreintes digitales,

- et la balistique.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

 

* voir "lexique"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site